La forêt fantôme.

8 octobre 2020 Non Par Robin

Une forêt que j’ai connu avec ses tapis de muguets sauvages dispersés ici et là, qui bénéficiaient de la fraîcheur des feuillus et des pins. Et je n’évoque pas le changement pour les animaux, ni les insectes ni la vie d’avant.


  • forêt dévastée pour l'article de robin millie la forêt fantôme
  • forêt dévastée pour l'article de robin millie la forêt fantôme
  • forêt dévastée pour l'article de robin millie la forêt fantôme
  • forêt dévastée pour l'article de robin millie la forêt fantôme
  • forêt dévastée pour l'article de robin millie la forêt fantôme
  • Les empreintes de la violence pour l'article de robin millie les forêts fantômes
  • La vie d'avant de l'article la forêt fantôme
  • petite maison des oiseaux pour l'article la forêt fantôme

Des hectares de forêts fantômes naissent partout dans le monde et tous les jours. Elles sont désormais visibles puisqu’elles sont de plus en plus nombreuses et dans peu de temps, elles finiront pas se rejoindre!

Mais on tente de nous rassurer en nous faisant croire que les arbres vont repousser, qu’il est nécessaire de gérer la forêt et qu’elle est bien gérer.

Certaines espèces ne repousseront plus tandis que d’autres sont déjà en voie d’extinction.

L’utilisation des ressources a atteint une vitesse trop rapide par rapport au temps nécessaire à la régénération.

La Nature s’épuise. L’homme non!